Un club, une histoire

Si la fondation de la société remonte officiellement à 1928, il faut signaler que les premiers jalons furent posés en 1922 par quelques « mordus ». Ils avaient à leur tête Edouard Homberger, Albert Duvoisin et Adrien Miserez. Un terrain leur fut accordé au lieu dit « Le Righi », à 20 minutes au-dessus du village. Cet emplacement bosselé et entouré d’épines usa bon nombre de ballons, sans pour autant décourager nos pionniers. Le 1er juin 1928, les status furent adoptés par une poignée de jeunes gens s’intéressant aux sports et surtout au football. Ces status, signés par le premier président, Philippe Duvoisin, faisaient d’emblée une place à la bonne tenue en termes clairs: « Les inconvénances de langage dans les matches et les exercices sont punis d’une amende de Fr. 1.-« .

À ses débuts, le FC Bonvillars ne participa pas au championnat mais fit ses premières armes dans des rencontres amicales et des tournois, surtout dans le canton de Neuchâtel. En automne 1930, les joueurs aménagèrent eux-mêmes le terrain sis à l’ouest de la Cour. Le FC Bonvillars poursuivit son chemin jusqu’à la mobilisation, où il cessa une première fois son activité, faute de joueurs. Cette situation se reproduisit à deux reprises. On enregistra des saisons glorieuses et d’autres plus difficiles, des assemblées sans problème et des accrochages parfois humoristiques.

À chaque fois, Bonvillars et ses environs ont trouvé des gens dévoués pour ranimer la flamme. Au début des années quarante, le club prit le nom de FC Étoile Bonvillars et se dota du maillot bleu à col blanc, paré d’une lumineuse étoile or. La société connut à nouveau des sorts divers. Durant les années de guerre, il devint problématique d’assurer un effectif suffisant. Une saison se disputa avec seulement 12 équipiers. Mais la camaraderie ne perdit pas ses droits.

Notre club affronta aussi des difficultés financières; des chiffres rouges ne furent leur disparition qu’au sens de l’honneur de certains membres. Ce fut aussi l’époque d’une fidèle collaboratrice, locataire de la Cour, qui, dimanche après dimanche, préparait le thé et entretenait les maillots.

Au début des années 60 un déclic se produisit avec l’arrivée de jeunes talents. Des entraînements sérieux furent souhaités, donc bien suivis. Les progrès ne tardèrent pas. Judicieusement conduits par Michel Fontannaz, principal artisan de ce renouveau, nos joueurs obtinrent le droit de monter en 3e ligue à la fin de la saison 67-68. C’est à ce moment que la Commune de Bonvillars manifesta son appui à notre jeunesse en favorisant la création d’un nouveau terrain ainsi que d’installations adéquates. L’inauguration de cette nouvelle place de jeu fut l’occasion d’une sympathique manifestation au cours de laquelle Yverdon I donna la réplique à la première équipe de Neuchâtel Xamax. Cette place de jeu, qui, plus de 50 ans après son inauguration, reçoit encore aujourd’hui les matches de notre première équipe ainsi que de nos vétérans +30.

Le FC Étoile Bonvillars, qui fêtera ses 100 ans dans quelques années, prône encore aujourd’hui des valeurs identiques à celles instaurées par ses anciens, à savoir: la camaraderie, le respect, le dévouement et le plaisir.